Vie religieuse

En 1924, l'abbé Fillion entreprend des procédures pour l'obtention du statut de paroisse.  Le chanoine Vaillancourt effectue alors une visite pour déterminer l'emplacement de la future église.  W.-H. Mitchell, contremaître de la Lotbinière Lumber Co. à Villeroy, fait don du terrain. 

Il y a ensuite le décret canonique de son éminence le Cardinal Bégin qui proclame l'existence de la paroisse de St-Philéas et qui autorise la construction de l'église.  L'année suivante, on arpente les lots de la municipalité.  Les démarches de travaux pour la construction de l'église débutent peu de temps après. Le bois est offert par Jean Joly de Lotbinière et le sable des fondations provient de la rivière Bécancour de Notre-Dame-de-Lourdes.  Le service municipal d'hygiène donne son autorisation afin d'utiliser en emplacement à des fins d'inhumations.

La première messe est chantée le 31 octobre 1926 à l'église actuelle.  En août 1927, c'est l'achat d'un corbillard complet pour la somme de 225$.  La même année, soit le 14 août, il y a la bénédiction de l'église et des trois cloches.  Le coût du carillon Do, Ré, Mi était de 893$. 

En 1930, le presbytère est construit.  Les "fabriquants" contribuent pour les frais de fonctionnement au coût de 0,50$ par mois par propriétaire.  Deux ans auparavant, l'archevêché décide de nommer un curé résidant.  Monsieur Thomas Richard arrive dans la paroisse le 29 septembre 1928.  Il réside à Villeroy pendant dix ans.  Les paroissiens ont toujours gardé un souvenir reconnaissant envers ce prêtre qui a fait beaucoup pour eux.  Il est remplacé en 1938 par l'abbé Albert Bourque qui demeure curé à Villeroy jusqu'en 1942.  Il sais faire profiter la paroisse de ses talents de chantre émérite et d'excellent organisateur.

Il y a ensuite l'abbé Paul Gariépy, Sylvie Roberge, Thomas Boissinot, Oliva Labrecques et Clément Gourde qui est le dernier prêtre résidant au presbytère en 1968.  Étant donné la rareté des prêtres, nous sommes jumelés avec Notre-Dame-de-Lourdes jusqu'en 1990.  Jean Tétreault, Olivier Patenaude et Philippe Trépanier doivent desservir les deux paroisses.  En 1990, s'ajoute St-Edmond-de Val-Alain.  Trois paroisses sont alors desservies par Clermont Huot

En 1996, l'Unité Pastorale comprend cinq paroisses, soit Ste-Sophie-d'Halifax, St-Pierre-Baptiste, Plessisville, Lourdes et Villeroy qui est desservie (depuis le décès de Clément O'Farrell le 7 juillet 1998) par Alain Pouliot. Soulignons finalement qu'en 2003, des travaux sont menés à l'église de Villeroy.  Elle devient alors une salle multifonctionnelle (salle Firmin-Roy).

Historique

> L'ancêtre de Villeroy

> Villeroy au fil des ans

> Vie politique

> Vie religieuse

Chronologie

1924
Début des procédures pour l'obtention du statut de paroisse

1925
Les travaux pour la construction de l'église sont réalisés.

1926
La première messe est chantée le 31 octobre 1926 dans l'église actuelle.

1930
Le presbytère est construit.

1996
Création de l'Unité Pastorale qui comprend cinq paroisses, dont Villeroy.

2003
Des travaux de réfection sont menés à l'église de Villeroy. Elle est convertie en salle multifonctionnelle.

De gauche à droite: L'intérieur de l'église est visible sur la première photo, alors qu'on peut voir ensuite ce à quoi ressemblait l'extérieur du bâtiment à l'époque. Sur la dernière photo, on aperçoit le presbytère.

© Municipalité de Villeroy 2014 | Une réalisation de SebastienGingras.com